ENCORE UNE AUGMENTATION DES TARIFS CHEZ SNCF ?

La SNCF ou Société nationale des chemins de fer français, est une entreprise ferroviaire publique française qui œuvre dans les domaines du transport de voyageurs, du transport de marchandises. Elle assure également la gestion, l’exploitation et la maintenance du réseau ferré national pour le compte de RFF. Cette dernière tient le statut d’établissement public à caractère industriel et commercial et possède différentes filiales aussi bien de droit public que de droit privé qui forment le groupe SNCF.

La Société nationale des chemins de fer français a déclaré qu’il y aura une augmentation à compter du mercredi 31 décembre 2014. Selon cette déclaration, l’augmentation des tarifs sera de 2,6% pour certains billets tels que les billets TER dont les prix sont fixés par les régions et les intercités. Par contre les billets Prem’S, les cartes de réduction, les réservations avec les abonnements forfaits et étudiants, élèves ainsi que les apprentis ne seront pas concernés par cette hausse.

Une porte-parole du SNCF, a annoncé que les augmentations seront adoptées en vue d’amélioration de la qualité du service fournis aux voyageurs. Le groupe prévoit également de pérenniser ses investissements dans le domaine de la maintenance. Il va aussi améliorer la relation qu’il entretien avec ses clients ; continuer ses investissements sur le matériel, ainsi que les systèmes d’information.

Face à cette hausse, l’Avuc qui est l’association des voyageurs usagers des chemins de fer défend l’intérêt des passagers qui prennent habituellement le train pour se rendre à leur lieu de travail. Cette association stipule et souligne clairement qu’elle proteste contre cette augmentation puisque ce sont ces voyageurs du quotidien qui seront les plus touchés.

Cette année comme les précédentes, c’est pratiquement devenu une tradition pour la SNCF d’augmenter leur tarif. Si les membres de l’Avuc ont affiché leurs mécontentements, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie ainsi qu’Alain Vidalies qui est le secrétaire d’État aux Transports ont déclaré que cette hausse est tout à fait légale. Espérons seulement que la SNCF tienne la promesse qu’elle a faite en offrant des tarifs réduits aux modestes voyageurs, en échange d’un effort financier limité de la part des clients aisés.

ALSTOM PLAIDE COUPABLE ET VERSE UNE AMENDE DE 772 MILLIONS DE DOLLARS !

Alstom est une entreprise Française spécialiste dans les secteurs des transports, et plus principalement pour les voies ferroviaires telles que les tramways, les métros et les trains. Cette société œuvre également dans la production d’énergie. Le groupe Alstom a été sujet d’un scandale selon lequel il serait accusé de corruption dans certains pays comme l’Arabie saoudite et l’Indonésie. Par ailleurs, il a fait une déclaration vendredi dernier selon laquelle il va se charger de payer l’amende.

Selon nos rapporteurs, les dirigeants du groupe Alstom avaient fait leurs aveux concernant l’affaire de corruption qui va à leur encontre. Ces derniers ont admis que certains des employés et responsables au sein du groupe avaient bel et bien versé des pots-de-vin en vue de finaliser des contrats. Les chiffres ont révélé qu’Alstom avait dépensé une somme supérieure à 75 millions de dollars sur les pots-de-vin.

Pour mettre fin à cette situation, Alstom a décidé de plaider coupable dans cette affaire qui l’incrimine. Il devra alors payer 772 millions de dollars ou 630 millions d’euros. Ce dernier a donc été contraint de verser cette amande aux Etats-Unis afin de clore l’affaire. Cette somme qu’Alstom devra s’acquitter est certainement la plus exorbitante qui a été ordonnée à une entreprise de payer au gouvernement fédéral Américain pour cause de violation de la législation des Etats-Unis liée à la corruption.

Comme nous l’avons annoncé au préambule, Alstom avait conclu un accord avec la justice américaine, dans lequel il est stipulé que la société va payer l’amende et s’engage à soutenir tous les passifs et risque associés au pôle énergie du groupe Français. Comme nous n’avons annoncé au préambule, Alstom avait conclu un accord avec la justice américaine, dans lequel il est stipulé que la société va payer l’amende et s’engage à soutenir tous les passifs et risques associés au pôle énergie du groupe Français.

LA PASSE UNIQUE DE 70 EUROS VA ETRE APPLIQUEE BIENTOT !

Avec l’accroissement du support  vertical parme et argenté, une invention de Philippe Starck en 2014, le Syndicat des Transports de l’Île de France ou la STIF, propriétaire de la marque Navigoa pris la décision de changer le nom du passe Navigo en carte Navigo.  Le passe Navigo,utilise la technologie Radio Frequency Identification ou la RFID, qui est utilisée comme un support  pour les autres forfaits d’abonnement utilisables dans les transports  en île de France sur les réseaux tels que l’Optile, le SNCF et le RATP.La  passe Navigo, est aussi une carte avec une puce sans contact,  servant de support pour les billets électroniques Thalys ou ceux des abonnements vélib’.

Nous avons entendu dans un communiqué, que Jean-Paul Huchon, Pierre-Antoine Gailly et le premier ministre Manuel Valls prévoiraient d’offrir un soutien de 500 millions d’euros aux entreprises, pour la planification et la formation du passe unique à compter de l’année 2015 jusqu’en 2018.Le Parti  Socialiste de l’Europe écologie-les Verts a tenu parole, paraît-il  car le lancement du passe unique dans les transports en Île de France va très prochainement se concrétiser.

Nos sources, ont également confirmé, que les  directeurs de la chambre de commerce et de l’industrie ou la CCI et de la région, se sont mis d’accord et ont mis au point un protocole d’accord sur le développement économique qui permettrait la création du passe au tarif unique, d’une valeur de 70 euros par mois.Par conséquent, les sociétés  devront  accepter qu’il y ait relèvement du versement transport  qui est acquitté par les sociétés dont les effectifs des travailleurs sont supérieurs de 10.

La passe unique de 70 euros mensuelle, a été mise en place afin d’alléger les charges pour les sociétés Françaises. Par ailleurs, elle sera bénéfique pour certains mais désavantageuse pour d’autres.Les entreprises qui sont situées dans les périphéries de Paris vont bénéficier de cette situation car les frais de transport qu’elles vont rembourser seront réduites, mais par contre celles qui se trouvent à Paris vont non seulement subir l’augmentation des taxes, mais également  les frais de transport que ces dernières devront rembourser.