LA CLCV DENONCE LA MAUVAISE PRATIQUE DES DISTRIBUTEURS !

Si pour certains la réduction du prix du pétrole est une bonne chose, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Il est d’ailleurs prévu que les taxes vont augmenter l’année prochaine en début du mois de janvier. Face à cette situation, la CLCV a dénoncé l’augmentation des marges de distribution. À titre d’information, la CLCV ou Consommation Logement Cadre de vie est une association Française de Consommateurs et d’usagers. Cette association qui figure parmi les plus importantes de toute la France, compétence de ses conseillers et la force d’un réseau de 392 associations locales, départementales et régionales, qui assurent des permanences d’accueil des consommateurs. Cette dernière intervient dans tous les secteurs du cadre de vie, ainsi que la vie quotidienne.

La CLCV a pointé du doigt les distributeurs dans sa dénonciation. Cette dernière a jugé, que ce sont les distributeurs qui sont les auteurs des raisons pour lesquels, les foyers ne peuvent pas jouir de la baisse des prix du pétrole. En effet, ces distributeurs ralentissent la répercussion de la chute du brut sur le fioul domestique et l’essence sans plomb. La CLCV affiche son indignation et déclare qu’elle défendra l’intérêt des automobilistes face aux comportements de ces distributeurs. Par ailleurs, cette association accuse ces derniers de profiter de la situation pour en tirer le plus de bénéfice possible sans que personne ne puisse s’en rendre compte.

Paradoxalement, certains disent que les automobilistes ne sont en aucune façon victime puisque le prix des carburants auprès des stations services ne représente que le tiers du prix du pétrole. Cependant, la CLCV de son côté, renchérit que le prix de l’essence sans plomb et le fioul domestique pourraient être encore moins chers en France. En plus, avec l’augmentation des taxes, c’est sûr que ce sont les automobilistes qui seront les premiers affectés. Cette affaire reste encore à suivre, car elle ne fait que commencer, et elle promet d’être longue !

Publicités

LES DISTRIBUTEURS SONT CHOQUES PAR L’AUGMENTATION DE LA TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES !

Suite à la requête du gouvernement français,  l’Assemblée Nationale a dernièrement procédé à un vote pour l’augmentation de la TASCOM ou taxe sur les surfaces commerciales, qui est de 50%.  La TASCOM, est l’impôt Français qui était autrefois la TACA ou taxe d’aide au commerce et à l’artisanat. Cette taxe, est spécifique pour les commerçants qui perçoivent un chiffre d’affaires  de 3000 € et plus. Cette dernière assure également l’intérêt des petits commerçants. La somme que ces grands commerçants devront payer, sera déterminée en fonction de la surface commerciale et du chiffre d’affaires annuelle.

La hausse de cette taxe, a par conséquent, frappé de plein fouet les grandes distributions. Le gouvernement a donc éloigné toute possibilité de création de nouveaux emplois, surtout  pour les jeunes qui sont dépourvus de qualité.  La Fédération du commerce et de la distribution ou la FCD, a de son côté décidé d’annuler les négociations sociales qui sont en phases de contraction et  de mettre en suspension la mise en œuvre de l’accord sur les contrats de génération.  La FDC a déclaré, que la majoration de la TASCOM votée par l’Assemblée Nationale, n’a pas lieu d’être et que les réductions des dépenses depuis deux ans, vont partir en fumée. Par ailleurs, cette dernière a affirmé que cela va susciter la méfiance des pouvoirs publics.

Les distributeurs, sont dépassés par tous les évènements et réclament auprès du président François Hollande, l’annulation de cette augmentation. Ces derniers ont décidé de rompre les négociations concernant le pacte de responsabilité. Les 30 000 embauches qui ont été prévus dans les contrats de génération ont  pris fin et que 30 000 jeunes vont perdre leurs  opportunités de trouver du travail. Cependant, il y a peu de chances que le gouvernement revienne sur sa décision car cette augmentation permettra à l’Etat de gagner 200 millions d’euros, pour augmenter son budget.