LA CLCV DENONCE LA MAUVAISE PRATIQUE DES DISTRIBUTEURS !

Si pour certains la réduction du prix du pétrole est une bonne chose, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Il est d’ailleurs prévu que les taxes vont augmenter l’année prochaine en début du mois de janvier. Face à cette situation, la CLCV a dénoncé l’augmentation des marges de distribution. À titre d’information, la CLCV ou Consommation Logement Cadre de vie est une association Française de Consommateurs et d’usagers. Cette association qui figure parmi les plus importantes de toute la France, compétence de ses conseillers et la force d’un réseau de 392 associations locales, départementales et régionales, qui assurent des permanences d’accueil des consommateurs. Cette dernière intervient dans tous les secteurs du cadre de vie, ainsi que la vie quotidienne.

La CLCV a pointé du doigt les distributeurs dans sa dénonciation. Cette dernière a jugé, que ce sont les distributeurs qui sont les auteurs des raisons pour lesquels, les foyers ne peuvent pas jouir de la baisse des prix du pétrole. En effet, ces distributeurs ralentissent la répercussion de la chute du brut sur le fioul domestique et l’essence sans plomb. La CLCV affiche son indignation et déclare qu’elle défendra l’intérêt des automobilistes face aux comportements de ces distributeurs. Par ailleurs, cette association accuse ces derniers de profiter de la situation pour en tirer le plus de bénéfice possible sans que personne ne puisse s’en rendre compte.

Paradoxalement, certains disent que les automobilistes ne sont en aucune façon victime puisque le prix des carburants auprès des stations services ne représente que le tiers du prix du pétrole. Cependant, la CLCV de son côté, renchérit que le prix de l’essence sans plomb et le fioul domestique pourraient être encore moins chers en France. En plus, avec l’augmentation des taxes, c’est sûr que ce sont les automobilistes qui seront les premiers affectés. Cette affaire reste encore à suivre, car elle ne fait que commencer, et elle promet d’être longue !

Publicités

ENCORE UNE AUGMENTATION DES TARIFS CHEZ SNCF ?

La SNCF ou Société nationale des chemins de fer français, est une entreprise ferroviaire publique française qui œuvre dans les domaines du transport de voyageurs, du transport de marchandises. Elle assure également la gestion, l’exploitation et la maintenance du réseau ferré national pour le compte de RFF. Cette dernière tient le statut d’établissement public à caractère industriel et commercial et possède différentes filiales aussi bien de droit public que de droit privé qui forment le groupe SNCF.

La Société nationale des chemins de fer français a déclaré qu’il y aura une augmentation à compter du mercredi 31 décembre 2014. Selon cette déclaration, l’augmentation des tarifs sera de 2,6% pour certains billets tels que les billets TER dont les prix sont fixés par les régions et les intercités. Par contre les billets Prem’S, les cartes de réduction, les réservations avec les abonnements forfaits et étudiants, élèves ainsi que les apprentis ne seront pas concernés par cette hausse.

Une porte-parole du SNCF, a annoncé que les augmentations seront adoptées en vue d’amélioration de la qualité du service fournis aux voyageurs. Le groupe prévoit également de pérenniser ses investissements dans le domaine de la maintenance. Il va aussi améliorer la relation qu’il entretien avec ses clients ; continuer ses investissements sur le matériel, ainsi que les systèmes d’information.

Face à cette hausse, l’Avuc qui est l’association des voyageurs usagers des chemins de fer défend l’intérêt des passagers qui prennent habituellement le train pour se rendre à leur lieu de travail. Cette association stipule et souligne clairement qu’elle proteste contre cette augmentation puisque ce sont ces voyageurs du quotidien qui seront les plus touchés.

Cette année comme les précédentes, c’est pratiquement devenu une tradition pour la SNCF d’augmenter leur tarif. Si les membres de l’Avuc ont affiché leurs mécontentements, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie ainsi qu’Alain Vidalies qui est le secrétaire d’État aux Transports ont déclaré que cette hausse est tout à fait légale. Espérons seulement que la SNCF tienne la promesse qu’elle a faite en offrant des tarifs réduits aux modestes voyageurs, en échange d’un effort financier limité de la part des clients aisés.

LE GÉANT PÉTROLIER PETROBRAS EST DANS UN SAL PÉTRIN !

La fin d’année s’annonce rude pour Petrobras, car elle a été dernièrement le sujet d’un scandale. Petrobras , est le leader des entreprises brésiliennes dans la de recherche, d’extraction, de raffinage, de transport et de vente de pétrole. Elle figure également parmi les 15 plus grandes entreprises pétrolières du monde. Dans ce scandale, il a été déclaré que certains dirigeants seraient accusés de blanchiment d’argent et de corruption.

Effectivement, ce géant pétrolier a été poursuivi pour corruption par la ville Américaine de la Providence. Il est à souligner que cette poursuite contre Petrobras est un recours collectif qui a été déposé le 24 décembre dernier auprès de la cour de New-York. Rappelons qu’un recours collectif, est une action collective ou une action en justice entamée par un permettant à un grand nombre de personnes, généralement des consommateurs, afin de poursuivre une entreprise ou une institution publique en vue de percevoir une indemnisation financière.

Dans cette affaire qui porte atteinte à la société pétrolière Petrobras pour corruption, il a été mentionné que deux filiales internationales de la présente société et des banques qui sont aux nombres de 15, seraient concernés par la vente ainsi que l’émission des titres de créance du géant pétrolier depuis le mois janvier 2010 jusqu’en novembre 2014. Dans leur réclamation, les plaignants demandent la démission de Graça Foster qui est l’actuelle présidente de Petrobras. Face à cette réclamation, cette dernière n’est pas restée sans voix et a déclaré qu’elle avait le soutient de Dilma Rousseff qui est la présidente de la République du Brésil.

Face à ces incidents, Petrobras a fait appel à des consultants indépendants qui mèneront des enquêtes sur les fonctionnaires hauts placés au sein de la société et auprès de ses deux filiales. Les tentatives de poursuites qui vont à l’encontre de la compagnie n’ont pas encore eu de répercussions sur l’image et la notoriété du groupe cependant, le parquet a déjà entamé les premières poursuites contre 36 personnes pour corruption, blanchiment et association de malfaiteurs. Certains observateurs affirment, que le pour rétablir la confiance au sein du groupe, il faudra remplacer la présidente actuelle. Nous attendons de voir la suite de cette affaire !

L’ÉCONOMIE AMÉRICAINE A CONNU UN EXPLOIT AU TROISIÈME TRIMESTRE !

C’est en cette période de fin d’année, que la plupart d’entre nous effectuons des feed-back, en ce qui concerne les activités que nous avons accomplies au cours de l’année et ce pour ensuite pouvoir procéder aux différentes évaluations. Pour le cas des Etats-Unis, nous pouvons dire qu’ils sont satisfaits de leurs performances surtout au troisième trimestre.

La situation économique Américaine, va donc se terminer en beauté pour cette année 2014. Nous pouvons en tirer également que les Américains peuvent dire qu’ils ont pu atteindre leurs objectifs. Effectivement, les résultats ont affiché que le Produit Intérieur Brut a fait un bond d’un taux de 5 %. Il est à souligner que ce bond est le plus important depuis les 11 années précédentes.

Cette croissance, est en grande partie liée à la consommation des ménages qui selon les statistiques représente un pourcentage de 70 %. Les chiffres ont révélé, que la consommation de la population Américaine a augmenté de 3,2 % depuis le mois de décembre de l’année dernière. D’après les sondages, le nombre des personnes qui ont eu recours à des prestataires de services ont augmenté, surtout les domaines du loisir et de la santé.

Nous avons constaté qu’au troisième trimestre, les consommateurs ont été bien actifs. La baisse de prix du pétrole a ravi été une bonne nouvelle pour ces derniers, qui l’ont considéré comme étant une baisse d’impôt s. La réduction du déficit des échanges extérieurs a contribué à 0,8 point de croissance et l’augmentation des dépenses publiques de 4,4 %, a augmenté 0,7 point la croissance.

La diminution des prix du pétrole est encore sollicitée. Il a été constaté que le pouvoir d’achat des consommateurs augmentait de 0,4 % si le prix du baril est réduit de 10 dollars. D’autre part, le secteur emploi sera toujours un soutien pour l’économie Américaine, d’ailleurs le nombre de création d’emplois a été de 321 000 emplois en mois de novembre dernier.

LA BAISSE DE PRIX DU PÉTROLE EST FAVORABLE POUR L’ÉCONOMIE MONDIALE ?

Dans les dernières actualités sur le pétrole, le Fonds Monétaire International a affirmé que la baisse des prix du pétrole devra permettre le développement de l’économie mondiale. Toujours en relation avec le pétrole, il paraît que Petrobras a accompli un exploit en dépassant son record de production. En effet, le 21 décembre, un des responsables de la compagnie a déclaré que dimanche dernier, elle a battu son record, soit une production journalière de 2,28 millions de barils en brut et gaz naturel liquéfié.

D’autre part, Rosneft a aussi annoncé qu’il avait décidé de renoncer au courtage pétrolier de Morgan Stanley. En raison des sanctions qui l’a frappé aux Etats-Unis, ce géant pétrolier russe a publié qu’il revenait sur sa décision en ce qui concerne le rachat de la division de courtage pétrolier de Morgan Stanley. Compte tenu toutes ces situations, nous avons pu constater qu’en raison de ces surproductions et ces situations, les prix du pétrole ont baissé.

Parmi nos précédents articles, nous avons déjà rédigé un sur la baisse des prix du pétrole, ainsi que les conséquences que cela pouvait engendrer. Cependant, dans une déclaration faite dernièrement, le FMI a fait une remarque sur le fait que la baisse des prix du pétrole devrait être favorable à l’économie mondiale. Rappelons, que cette baisse de prix est due à une augmentation significative de l’offre et à une forte diminution de la demande.

Par ailleurs, cette situation est profitable pour certains comme les pays importateurs de pétrole. Le poids des importations de pétrole a donc augmenté suite à cette baisse des prix qui est de 10 %. Le taux d’inflation a également diminué de 0,4 point. Pour la zone euro, le taux d’inflation qui est actuellement de 0,3 % pourra afficher une valeur négative, si le prix du pétrole continu à diminuer. S’il est possible de faire disparaitre l’inflation dans la zone euro, alors pourquoi ce ne serait pas le cas pour le reste du monde ?

LE PRESIDENT FRANCOIS HOLLANDE POURRAIT BIEN TENIR SA PROMESSE EN CE QUI CONCERNE LE PACTE DE RESPONSABILITE POUR L’ANNEE 2015 !

Dans nos précédents articles, nous avons déjà évoqué ce pacte de responsabilité et de solidarité, mais à titre de rappel, nous allons quand même reprendre les notions essentielles à savoir sur ce pacte. Le pacte en question, est l’ensemble des mesures qui ont été déclarées en 2013 le 31 décembre, par François Hollande aux citoyens Français. Ce pacte, a pour finalité d’augmenter les embauches, diminuer les charges sur les travails, promouvoir dialogue social et enfin alléger les contraintes sur les activités des salariés.

Les dernières informations que nous avons reçues de nos sources concernant ce pacte de responsabilité et de solidarité, a révélé que l’Insee ou Institut National de la Statistique et des études économiques prévoit une bonne nouvelle en termes de création d’emplois pour l’année 2015. En effet, c’est très sollicité en raison de cette crise qui entraîne la France vers le fond du gouffre.

Selon les prévisions de l’Insee, cette progression se faire par le biais de la diminution de la fiscalité et des allégements de cotisations sociales. Pour le PRS, le nombre de création d’emplois serait estimé à 40 000 l’an prochain soit de 10 000 emplois pour chaque trimestre. Par conséquent, les économies que vont tirer les sociétés seront utilisées pour les recrutements.

C’est sans doute une bonne nouvelle et un soulagement pour le président François Hollande, car au moins cette fois-ci, ce serait probable qu’il tienne sa parole. Cependant, cela reste encore une prévision, mais nous espérons tous que cette dernière se concrétisera belle est bien pour l’année à venir ! Les autres analystes pensent que la solution radicale, serait de procéder à une modification du marché du travail depuis le fond !

LE RACHAT DE LA BRANCHE INFORMATIQUE DE XEROX MENERA ATOS VERS LE SUCCES !

Atos, l’un des géants acteurs des Entreprises de Services du Numérique ou ESN va très prochainement procéder au rachat du secteur chargé de l’informatique chez Xerox. Le groupe emploie près de 76 300 salariés, qui sont répartis dans 52 pays dans le monde. En France, c’est le leader dans le domaine paiement sécurisé en ligne pour les entreprises.

Son chiffre d’affaires annuel de 8,8 milliards d’euros. Selon la déclaration de Thierry Breton, le PDG, ce rachat permettra au groupe de tripler sa taille aux Etats-Unis qui va être prochainement le marché principal mondial d’Atos.

Nous avons eu connaissance aussi dernièrement, que la transaction va coûter 1,05 milliard de dollars et va se concrétiser l’année prochaine dans les six premiers mois. Les chiffres ont affiché, qu’en 2014 la branche informatique de Xerox a fait un chiffre d’affaires égal à 1,05 milliard de dollars, soit une somme de 855 millions d’euros. Une fois que la branche informatique de Xerox sera en possession d’Atos, ce dernier va pouvoir accéder aux grands clients Américains.

Grâce à cette transaction, Atos va également réaffirmer sa position parmi les sociétés de services en ingénierie informatique ou SSII. Cette société française, effectue une activité informatique classique et va désormais offrir des services informatiques pour ouvrir d’autres portes pour Xerox afin d’ouvrir d’autres opportunités à Xerox en Amérique du Nord et en Europe.

La stratégie et l’initiative que le groupe a adoptée a été sollicité par certains analystes. Ces derniers, ont déclaré qu’Altos suit la bonne voie. Certains d’entre eux affirment que l’effort qu’il a fourni surtout dans les investissements ne sera pas perdu en vain. L’externalisation du groupe va encore se poursuivre et nous attendons de voir les résultats que ce rachat va apporter à Altos. Sera-t-il favorable ou non ?