LA LOI THEVENOUD N’A PAS EU UN GRAND SUCCES AUPRES DES TAXIS QUI ONT DECIDE DE LANCER L’OPERATION ESCARGOT !

L’affaire qui oppose la société Uber et les Taxis se poursuit. Lundi dernier, les taxis se sont manifestés et ont affiché leurs mécontentements face à l’entreprise Uber. Ces derniers ont donc procédé à une opération, qu’ils ont nommé « opération escargot ».  A titre de rappel, le service UberPOP a été conçu par la société Uber dans le but de mettre en relation les clients avec des chauffeurs professionnels qui ont suivis des formations et titulaire d’une licence.

Concernant l’opération escargot, c’est une action qui vise à entraîner un blocage, ou à un ralentissement important de la circulation. Cette opération a été lancée pour susciter l’attention de l’opinion publique et des personnes qui sont victimes du blocage. Le motif de cette manifestation, concerne la prestation de la société Uber et plus précisément  son service UberPOP, qui porte atteinte à une concurrence déloyale. Cette fois-ci, la manifestation s’est faite depuis les aéroports Parisiens et a mobilisé des dizaines de taxis.

Par ailleurs, ce serait surtout la décision qui a été prononcée par le tribunal de commerce de Paris qui a déclenché ce mécontentement.  Dans cette décision, il est noté que le service UberPOP de la société Uber  n’est pas interdit. Les magistrats du tribunal de commerce n’ont pas nié le fait que cette entreprise a violé la loi avec son service, cependant avant l’entrée en vigueur de la loi Thévenoud, ce n’est pas encore dans leurs droits d’interdire son application qui n’est prévue qu’en mois de janvier 2015.

En ce qui concerne la loi Thévenoud, elle vient d’être votée par le parlement.  Cette loi a été proposée par l’ancien secrétaire d’Etat  Thomas Thévenoud, d’où son appellation loi Thévenoud. Cette dernière, s’applique sur le statut des taxis des VTC ou Voiture de Transport avec Chauffeur qui est une technologie qui vise à améliorer le fonctionnement de certains moteurs à explosion. Il y a donc, deux dispositions dans cette loi qui contraint les entreprises de VTC, plus précisément Uber à faire une révision de leurs applications mobiles et de leur mode de fonctionnement.

La première disposition, stipule que dorénavant les sociétés de VTC devront interdire à leurs clients de géocaliser les véhicules. La seconde disposition, prévoit qu’entre chaque course, ils devront regagner leur siège social ou dans les lieux de stationnement. Cette loi, a été prévue afin d’éviter les conflits comme le cas de cette affaire qui oppose les Taxi et l’entreprise Uber, mais apparemment elle n’a pas encore fait son effet !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s