« STRESS TEST OU TEST DE RESISTANCE »

Le Stress test ou tests de résistance, est un terme utilisé le domaine de la finance. Le test de résistance englobe des techniques qui ont pour finalité, de faire un bilan sur performance des institutions financières, qui  sont considérées isolément ou dans leur ensemble à un choc sur leurs activités, il est aussi destiné à identifier leur vulnérabilité. Ce choc peut être de nature économique, sur le ralentissement de la croissance par exemple. Il y a aussi la géopolitique ou réglementaire, comme le conflit armé ou la séparation de détail et d’investissement. Durant les  périodes de crise, les tests de résistance permettent d’orienter la gestion de crise et sa résolution.

Dans ce test, le facteur de résistance considéré est dans la plupart du temps défini comme étant la capacité des institutions à respecter dans leurs respects des ratios réglementaires de fonds propres. Le stress test se subdivise en deux grandes classes, à savoir les tests microprudentiels qui évaluent la résistance d’un portefeuille, d’une activité ou encore d’une institution de façon isolée. Ils y aussi les tests macroprudentiels qui évaluent la résistance d’un sous-ensemble large ou de l’ensemble du système financier, pour capturer l’impact des risques systémiques.

Dans un test de résistance, quatre éléments doivent être tenus en compte : la première, est l’ensemble d’expositions au risque, par exemple des crédits, soumis à un choc adverse ; le deuxième concerne le scénario, qui définit l’ensemble des chocs appliqués ; le troisième est le modèle, qui traduit le choc en un ensemble d’impacts et décrit leur propagation dans le système considéré ; le dernier s’agit de la mesure du résultat ou de l’impact , par exemple les ratios de fonds propres décrivant l’évolution de la solvabilité d’une banque.

Après avoir effectué des tests de résistance dans différents pays, nous avons pu constater que ce sont  les établissements italiens, chypriotes, grecs et portugais qui s’affichent parmi ceux qui sont les plus  vulnérables  de la zone euro. Par ailleurs, l’Italie est angoissée par sa situation, car selon les tests de résistance de la BCE neufs sur 15 banques italiennes ont échoué. Pour les banques grecques, ils sont encore loin de se placer en haut de l’échelle, cependant ces dernières se sont félicitées avec le gouvernement pour les résultats qui ont dépassé les attentes.  Devant ces faits, les banques Françaises ne se sont pas laissé faire, le résultat des tests a affiché que treize grandes banques Françaises ont réussi le test haut les mains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s