DES GREVES EN ALLEMAGNE !

Qui a pu croire que l’Allemagne puisse être confrontée à ce genre de situation ! La manifestation des employés de la société Deutsche Bahn des chemins de fer Allemands sur le fond de conflit salarial et de lutte de pouvoir entre syndicats a commencé en 2008. Durant cette grève, c’était uniquement les trains grands lignes qui circulaient, pourtant c’était en pleine vacance d’automne où chaque semaine des milliers de personnes prenait le train. Les réclamations du syndicat des conducteurs de locomotives GDL, portaient sur la hausse de leur salaire soit 5% et aussi sur la diminution de 2 heures, leur heure de travail hebdomadaire. La situation du trafic n’étant pas encore rétablie, voilà que les pilotes de la Lufthansa annoncent aussi qu’ils vont se manifester pour l’abandon du projet de modification des conditions de départ en préretraite.

GDL, le syndicat des conducteurs de locomotive à l’origine de la grève, réclame une augmentation des salaires de 5 % et une réduction de deux heures de leur semaine de travail, mais les négociations sont dans l’impasse. Elles achoppent notamment sur un préalable posé par la Deutsche Bahn : que GDL renonce à représenter les catégories de personnels autres que les conducteurs de train.De son côté, la direction blâme le GDL d’être l’auteur de ses perturbations et juge même que c’est à la fois irréfléchie et irresponsable de leur part de faire une manifestation le week-end. Elle serait ouverte à une négociation, mais la condition est que le GDL devra abandonner l’idée de représenter les catégories de personnel mais seulement pour les conducteurs de train.

Pour la société aérienne, ce sont les vols commerciaux qui sont les victimes. Les directions sont confrontées à des revendications catégorielles. Face à la situation, le gouvernement Allemand élabore un projet de loi sur les syndicats pour éviter que les fonctions vitales du pays ne soient paralysées par ceux qui cherchent seulement à mettre en avant leur intérêt particulier.

Cette grève sera sans doute la plus grande manifestation ferroviaire que l’Allemagne n’ait jamais connue depuis 2008. Une proposition a été faite, selon laquelle les négociations doivent reprendre, mais cette dernière a été déclinée par le GDL, disant que cette offre désolidarisait les employés. Ce ne sont plus les sociétés Deutsche Bahn et Lufthansa, qui subissent actuellement le poids de ces manifestations mais tout le pays est aussi pénalisé par ces actes hors de proportion et irresponsable,  a déclarer l’un des directeurs généraux de la fédération de l’industrie allemande BDI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s