DEMISSION DU PRESIDENT DU COMITE POUR LA FISCALITE ECOLOGIQUE !

Présidé par Christian de Perthuis, ce comité pour la fiscalité écologique, composé d’une quarantaine d’élus, de représentant des associations, des entreprises et des syndicats avait pour mission de chercher des moyens pour concrétiser le projet de verdir la fiscalité. Ce projet a pour finalité, de sensibiliser les gens pour qu’ils changent leurs comportements. Pour la première année d’activité, les bases d’une taxe carbone ont été instaurées dans le budget 2014. Le président de ce comité, a reçu des éloges de la part de la fondation Nicolas-Hulot FNH) pour son travail car effectivement, ce dernier a mené à bien les activités du comité en décrochant les différents consensus tels que la fiscalité des carburants, sur l’eau et l’artificialisation des sols.

Suite à la proclamation de Ségolène Royal, la  ministre de l’Ecologie pour l’abandon l’écotaxe, le président du comité pour la fiscalité écologique, Christian de Perthuis, a déclaré que cela dépassait les limites. Président de cette institution, qui a pour activité de rendre des propositions pour verdir la fiscalité comme on dit. Il affiche son mécontentement en déposant sa démission. Il a également mentionné, une négligence de la part des deux ministères dirigés par les ministres Ségolène Royal et Michel Sapin, qui au bout de trois mois d’attente n’ont pas encore répondu à leur proposition de relance.

Il explique alors les raisons de sa démission, en mentionnant son indignation envers le gouvernement. Dans son communiqué, il affirme qu’il ne parvient plus à trouver d’autres alternatives et par conséquent, il a tiré sa révérence. Selon ses dires, le verdissement de la fiscalité ne ferait pas partie de la priorité du gouvernement et que d’après ce qu’il a pu constater, la ministre de l’écologie serait la principale à s’opposer à la fiscalité écologique, cette dernière serait hostile à l’écologie punitive et a dernièrement supprimé l’écotaxe pour mettre la cerise sur le gâteau.

Cette décision a été soutenue et félicitée par  la fédération  France nature environnement ou FNE, en ajoutant que sa démission est tout à fait légale. La  Fondation Nicolas Hulot sensibilise le gouvernement à prendre conscience, en prenant ses responsabilités. Le député Bertrand Pancher, en charge des questions d’écologie au groupe UDI, de son côté admire le courage dont il a fait preuve.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s