SITUATION FINANCIERE DU GROUPE AREVA

Le groupe AREVA est un leader mondial du nucléaire, il  alloue des services aux électriciens qui perçoivent toutes les marches du cycle du combustible, la création ainsi que la construction de réacteurs nucléaires, et les prestations pour leur exploitation.

C’est une référence dans ce secteur grâce à l’expertise et l’exigence dont il a fait preuve. Il œuvre également dans les énergies renouvelables. Il compte en tout 45 000 collaborateurs, qui participent tous activement dans la construction du modèle énergétique de demain, qui permettra de fournir pour un maximum de ménage, une énergie fiable et qui produit moins de Dioxyde de Carbone.

Dernièrement, l’ambiance est un peu tendue au sein d’Areva en raison de sa situation financière actuelle. Selon nos sources, le conseil de surveillance présidé par Pierre Blayau, aurait organisé un meeting, où ils ont décidé de réduire la somme annuelle des investissements de 100 à 150 millions d’euros pour l’année à venir. Il est à remarquer que cette année, il y a déjà eu une baisse, soit de 1,3 milliard d’euros à 1,1 milliard. Le conseil a également fait référence à de nouvelles cessions d’actifs, à plus de 500 à 600 millions d’euros.

Au début du mois d’Août, Areva n’a pas pu atteindre tous ses projets pour cette année 2014. C’est le cas pour les bénéfices à Ebitda, il a également subi un cash-flow qui lui a engendré une défaillance de 20% en bourse. Le groupe a fait un déficit de 694 millions d’euros durant les six premiers mois, ce qui a entraîné une baisse de 10% de son chiffre d’affaires cette année 2014. Il peut éviter la dégradation de sa nouvelle notation, cependant il devrait effectuer des réductions de coûts et des cessions d’actifs.

Pour le plan de redressement de 2011, il a déjà accompli 1,2 milliard d’euros de cessions. Selon des communiqués, il pourrait encore mettre en avant la cession au fonds Astorg. Même avec cette cession et leur contrat avec le Niger, ce ne serait pas encore suffisant.

Le marché du nucléaire devrait être redémarré sinon, les efforts de redressement du groupe seront limités. Ainsi, le groupe ne pourra plus gérer les coûts et les délais de construction de ses projets.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s